La gastronomie bretonne


Beaucoup s’imaginent que lorsque l’on parle de Gastronomie de la Bretagne, il ne s’agit que des crêpes, des galettes, ou encore du beurre salé. Ce sont autant de clichés attribués à la cuisine de cette région. Toutefois, il n’en est rien, et la cuisine bretonne est assez vaste et diversifiée en partie à cause de sa proximité avec l’océan.

Allez à la découverte de la cuisine bretonne

Grâce à sa position géographique, la Bretagne est incontestablement la région de France où les produits de la pêche occupent une place de choix dans vos assiettes. Ainsi, il est fréquent d’avoir du poisson, des huîtres, des moules, des fruits de mer, etc. Aussi, depuis le port, les restaurants s’approvisionnent en lottes, soles, etc. pour servir de base à une sauce qui s’accompagne de pommes de terre.

De plus, les marins de retour de leurs expéditions avec de nombreuses épices comme le Kari Grosse ont impacté la cuisine bretonne. Il s’agit d’un mélange d’épices qui s’apparente au curry chez les Indiens, et le ras-el-hanout issus du nord de l’Afrique. L’influence des épices venues d’ailleurs se ressent automatiquement dans les délicieux plats de poissons comme la lotte à l’armoricaine.

La gastronomie bretonne

D’autres plats comme le homard et la lotte à la sauce tomate sont relevés avec des épices comme le safran et le piment de Cayenne. Aussi, des plateaux composés de différents fruits de mer comme à le crabe, les crevettes,les langoustines peuvent être déguster au bord de l’océan. Pour profiter des huîtres issues des parcs ostréicoles, il faut se rendre sur la baie du Quiberon jusqu’à Cancale.

D’autres éléments de la gastronomie bretonne

Outre les produits issus de la pêche qui se retrouvent fréquemment dans les assiettes des touristes, il existe d’autres aliments. Au nombre de ceux-ci, vous pouvez distinguer :

Le porc, élevé en Bretagne

Ainsi, la région de France vit également des produits terrestres comme le porc. D’ailleurs, la Bretagne est classée numéro 1 parmi les régions françaises productrices de viande de porc. Ceci explique aussi pourquoi l’Argoat (la Bretagne intérieure) est reconnu pour son andouille de Guémené. La couleur extérieure noire qu’obtient ce plat grâce à un processus de fumaison le distingue des autres.

Cependant, dans la Basse-Bretagne, le Kig Ha Farz qui se traduit littéralement par « viande et farine » est la spécialité. Il s’agit d’une sorte de pot-au-feu composé par le jarret de porc et le lard et des légumes comme les choux, les navets et les carottes. Ce plat s’accompagne d’une pâte faite à base de farine de blé noir.

Les légumes aussi font partie de la gastronomie bretonne

La terre de la Bretagne s’est avérée être bénéfique pour la culture de certains légumes. Ainsi, les Bretons ont fait de leur région l’une des régions légumières les plus importantes de France. Comme culture, vous y trouverez l’artichaut, et le chou-fleur qui représentent une véritable fierté et un emblème pour la région. À ce titre, en ce qui concerne la culture du chou-fleur, la région occupe la pôle position de toute la France.

Par ailleurs, les oignons de Roscoff, les pommes de terre, les haricots secs blancs à forme ovale, les cocos de Paimpol sont inhérents à la région. Il ne faut pas non plus négliger la production de fruits comme la fraise et la pomme.

Le kouingn-amann

Le gâteau breton qui porte ce nom est célèbre, mais la raison n’est pas pour son faible taux de calories. Ce dessert de la gastronomie bétonné n’est plus à présenter.