Tout savoir sur la Fête de la Bretagne


La France est un pays attaché à ses civilisations et encore plus à ses rites culturels. L’une des plus grandes manifestations historiques françaises est la fête de la Bretagne. Connue sous plusieurs appellations, cette célébration annuelle rassemble une grande majorité de Bretons. Il s’agit d’un évènement populaire qui possède des origines très anciennes.

La fête de la Bretagne : de quoi s’agit-il ?

Encore connue sous le nom de la fête du saint Yves, la fête de la Bretagne est célébrée par les Bretons de France. L’objectif est de mettre en exergue la culture de la région et de ses habitants. Gérées par le Conseil national de Bretagne, les festivités de l’évènement se déroulent dans la ville de Nantes depuis 2009.

Célébrée aux alentours du 19 mai, la célébration du Gouel Breizh attire des milliers de spectateurs français et étrangers. La fête des Bretonnes et des Bretons tire son essence de la culture et sa concrétisation a été effectuée en plusieurs étapes.

Tout savoir sur la Fête de la Bretagne

Les origines de la fête du saint Yves

La fête de la Bretagne tire ses premières origines de la religion bretonne. En effet, le 19 mai est la fête du Saint Yves qui est le saint patron des avocats. Du côté de la société civile, la fête de la Bretagne y trouve également des repères historiques. Pendant longtemps, la communauté bretonne de la France a toujours voulu une fête identifiant la Bretagne. Cette volonté s’est émané du désir d’imiter le pays de Galles et l’Islande.

En 1932, il fut voté un voeu lors d’un congrès à Nantes pour la célébration d’une fête de la Bretagne le 19 mai. Cette date a été décidée pour célébrer St Yves qui serait selon l’Église catholique, le saint patron des Bretons. Après la guerre, la fête de St Yves est festoyée par plusieurs groupes culturels bretons. Cependant, aucune coordination ne parrainait les célébrations de cet évènement devenu national.

Pour cela, d’autres organisations politiques ont préféré célébrer la fête des Bretons à une autre date. D’aucuns le célébraient les 22 novembre en souvenir de la bataille de ballon. Le 17 juin était choisi par d’autres pour commémorer le couronnement de Nominoë. Cette différence de date de célébration a conduit à la tenue d’une réunion visant à rénover la fête des Bretons.

À l’issue des pourparlers, la date du 19 mai a été reconsidérée comme date de célébration de la fête bretonne. De plus, cette date convenue en 1997 coïncidait à l’époque avec la fête de la Pentecôte. L’année suivante, l’agence culturelle bretonne s’occupait des festivités et de la coordination des évènements. L’association étend par la suite la célébration vers d’autres ententes de pays.

Il faudra attendre l’année 2007 pour que le conseil régional de Bretagne s’intéresse à cette célébration. La fête de Bretagne a battu un record d’affluence en 2015, en matière de popularité et de spectacle.

Qu’en est-il de la fête de Bretagne de cette année ?

La fête de Bretagne est aussi organisée par les villes de Paris, de Toulouse et du Havre. Hors des frontières françaises, la fête a conquis le coeur de certains Chinois, Vietnamiens, Canadiens ou encore Américains. À cause de l’épidémie du Covid-19, la fête de Bretagne n’a pas été célébrée cette année. Reportée en 2021, elle se tiendra du 14 au 24 mai de l’année prochaine pour le compte de la 13e édition.